En ce début de mandature, le nombre de membres des différents comités composant le CPAS d’Uccle a été revu à la hausse : on passe respectivement de 6 à 7 membres pour le Comité spécial du service social et pour le Comité du Home Brugmann, et de 5 à 7 membres pour le Comité patrimoine et le Comité de la Cité Asselbergs.

Pour Ecolo, aucune raison valable ne justifiait cette décision. Nos conseillers CPAS s’y sont dès lors opposés.

Avant cette augmentation, le nombre de membres des comités du CPAS d’Uccle était déjà supérieur, par exemple, à ce qui se fait à Ixelles (4 membres par comité), commune de taille comparable à Uccle où le nombre de dossiers à traiter est même plus important.

En outre, cette augmentation n’était pas nécessaire pour garantir un pluripartisme et une présence de l’opposition au sein des différents comités. Au contraire, elle y renforce le poids du MR et induira une hausse du budget consacré aux jetons de présence que l’on peut évaluer à quelques 50.000 euros sur les 6 ans de la mandature. Un coût peut-être marginal par rapport au budget total du CPAS, mais néanmoins significatif dans l’absolu.

Voilà une occasion manquée de faire des économies ou d’utiliser cet argent au profit des missions du CPAS.

Est-ce cela la « gestion rigoureuse des finances publiques » prônée par la majorité MR-FDF-cdH ?

%d blogueurs aiment cette page :