APRÈS LES DÉMISSIONS À LA TÊTE DE LA COMMUNE ET DU CPAS

Nous, conseillers communaux et de CPAS Ecolo à Uccle, prenons acte de la démission du bourgmestre d’Uccle, Armand De Decker ainsi que de celle de Jean-Luc Vanraes, président du CPAS. Ces démissions comme d’autres récemment dans diverses communes ou régions de Belgique sont provoquées par des affaires symptomatiques de la dérive de nos institutions et de l’usage inconsidéré que certains élus font du pouvoir.

D’un côté, une décision inéluctable mais tardive prise par Armand De Decker soupçonné d’avoir fait pression pour accélérer l’adoption de la loi sur la transaction pénale votée le 14 avril 2011 dans le cadre du dossier Chodiev ; de l’autre, une démission liée au cumul de mandats et indemnités de Jean-Luc Vanraes au-delà de ce qui est acceptable dans le chef d’un président de CPAS. Ces comportements totalement inadéquats ne manquent pas d’entacher fortement l’image d’Uccle.

Clarifier la situation et s’investir pour la commune !

Nous reconnaissons par ailleurs ces démissions comme des actes politiques respectueux de la population, qui devraient garantir davantage de sérénité dans la gestion communale.

À nos yeux, il est maintenant indispensable que la majorité clarifie la situation et désigne rapidement les personnes qui succéderont aux mandataires démissionnaires et qui devraient s’investir à temps plein au bénéfice de la population. Uccle est confrontée à de nombreux défis qui ne tolèrent pas de tergiversations. Il est temps de s’employer à restaurer l’image écornée de notre commune.

Gouverner autrement demeure notre balise

Nous, Ecologistes ucclois, deuxième force politique dans notre commune, rappelons notre engagement visant à exercer nos mandats dans la plus grande transparence et la plus grande intégrité. Le non cumul de mandats (qui limite la concentration des pouvoirs ainsi que les conflits d’intérêts, garantit une plus grande disponibilité et modère la rémunération) tout comme le respect de la loi et du bien commun font partie des fondements d’Ecolo et de la liberté de notre action politique citoyenne.

Le vivre ensemble est fragilisé par une crise de confiance envers ceux qui sont chargés de veiller au respect de l’intérêt général. Aussi, nous voulons plus que jamais résister à la tentation d’exercer tout mandat politique d’une manière distante et coupée des citoyens.

Nos mandats et rémunérations sont en ligne

Nous soulignons par ailleurs que notre groupe a été à l’initiative de la mise en ligne sur le site de la commune des rémunérations des membres du collège et des conseillers communaux, de leur présence aux réunions, ainsi que de la liste des subsides octroyés et des marchés publics passés par la commune. Le propre site d’Ecolo Uccle possède une page « Transparence » détaillant les mandats et rémunérations de nos élu.e.s (http://ecolo-uccle.be/transparence).

Enfin, nous continuerons inlassablement à porter, aux côtés des habitants, des propositions innovantes et créatives pour faire d’Uccle une commune qui soit plus juste, plus verte et ouverte.

Vos représentant.e.s Ecolo au Conseil communal d’Uccle et au CPAS d’Uccle : Thibaud Wyngard, Maëlle De Brouwer, Ann-Mary Francken, Serge Minet, Pierrot Desmet, Perrine Ledan, Yannick Franchimont, Béatrice Charlier, Stephane Royer et François Lambert (président d’Ecolo Uccle).

%d blogueurs aiment cette page :