On peut dire qu’il y a eu du débat hier soir, notamment à cause de la sensible actualité. Et l’heure étant tardive, les interpellations de Maëlle De Brouwer et de Serge Minet ont été reportées au Conseil communal de novembre. En attendant, voici les réponses du collège à propos des autres interventions de notre groupe :

  • Pierrot Desmet sur l’avenue Kersbeek où les habitant-e-s ont été consulté-e-s suite à l’installation d’infrastructures comme des coussins (2 sur 4 ont été enlevés suite à des plaintes) et des chicanes. Evidemment, nous regrettons que la consultation n’ait pas eu lieu avant ces installations.
  • Perrine Ledan à propos d’une publicité peinte à même le trottoir par Voo sans que la société n’ait reçu d’autorisation. Pour nous, l’espace public ne peut être envahi par la pub. Fort heureusement, la commune a adressé un PV à la société.
  • Thibaud Wyngaard concernant l’avis favorable conditionnel rendu par la Commune relatif au projet Droh!me. D’abord, de fortes paroles ont été prononcées à propos des centaines de mails que tou-te-s les membres du Conseil communal ont reçus : « menace », « manipulation pure et simple ». Ensuite, d’autres ont dit de la protection de la nature qu’elle était une excuse au nymbisme. Enfin, la Commune a décrété pouvoir s’enorgueillir de ne pas « suivre le courant » car elle a rendu un avis favorable sous condition tandis que les avis de Watermael-Boisfort et Bruxelles-Villes étaient défavorable.

Sur ces trois points, nous, ECOLO, ne sommes pas d’accord. Il est légitime que les citoyen-ne-s utilisent les moyens de communication et de pression qui sont à leur disposition. Le respect de la nature est un argument entièrement valable mais, surtout, une nécessité. Nous nous opposons à un projet qui, par ailleurs, ne préserve ni la tranquillité et la qualité de vie des riverain-e-s ni la qualité de l’air des quartiers avoisinants. Nous acceptons un projet à l’esprit familial respectueux de son environnement, de surcroit en zone Natura 2000.

%d blogueurs aiment cette page :