Victoire ! Ce jeudi 22 février suite à l’initiative conjointe des groupes Ecolo et PS au Conseil communal, notre commune a rejoint le mouvement d’opposition à un projet de loi décrié par de nombreuses voix en Belgique.

Pour Uccle, c’est donc « NON » !

En l’occurrence, la motion adoptée par le Conseil communal ucclois :

  • INVITE le Gouvernement fédéral à reconsidérer sa position au sujet du projet de loi en question au regard des différents avis émis jusqu’à présent par le Conseil d’État, l’ordre des avocats, l’association syndicale de la magistrature, les Évêques de Belgique, et les différentes associations citoyennes (CNCD, Ligue des droits de l’Homme, Ciré…) ;
  • INVITE le Parlement fédéral à rejeter tout projet ou toute proposition de loi qui viserait à autoriser des visites domiciliaires dans un logement où réside effectivement un ou plusieurs étrangers en séjour irrégulier en Belgique ;
  • CHARGE M. Le Bourgmestre de transmettre cette motion à M. Le Président de la Chambre, aux différents chefs de groupes parlementaires, à M. Le Premier Ministre, à M. Le Ministre de l’Intérieur et à M. Le Ministre de la Justice.

Rappeler les balises qui sont les nôtres

« Il est des moments où il est bon, où il est sain, où il est même indispensable de rappeler les balises qui sont les nôtres, celles qui guident notre action, en tant que démocrates. L’heure n’est pas à un juridisme pointu. Ce serait malvenu », a plaidé Thibaud Wyngaard, chef de groupe Ecolo au Conseil, rappelant également que même « la police ne semblait guère plus convaincue [par ce projet] : “On en a pas besoin”. »

La motion a été adoptée par 20 voix pour et 18 abstentions. Un vote qui réjouira notamment les Ucclois·e·s qui font le choix d’apporter quotidiennement soutien et réconfort aux migrants.
Les votes dans le détail :

  • les pour: 7 Écolo, 5 Défi, 4 PS, 3 cdH et l’échevin libéral Marc Cools;
  • les abstentions (MR).

Pour en savoir plus : lire le texte de la motion Ecolo-PS