Saint-Valentrain : Ecolo Uccle fête les usagers des transports en commun

Saint-Valentrain Ecolo Uccle 2018

Saint-Valentrain Ecolo Uccle 2018

Ce 19 février, Ecolo déclare sa flamme aux utilisateurs des transports publics : du train, mais aussi du bus, du tram et du métro. Cette année, notre action met la notion de partage en avant. Partage des moyens de transports mais aussi de moments de vie. Ecolo Uccle sera sur le terrain, pour être au contact du public dans les gares uccloises.

Uccle, le parent pauvre en matière de mobilité

Les usagers des transports en commun ne voient pas la vie en rose tous les jours. Spécialement à Uccle : notre commune est l’un des parents pauvres à Bruxelles en matière de transports publics. Trams et bus y tissent un réseau inégal : pour beaucoup d’Ucclois(es) mais aussi de navetteurs qui se déplacent à Uccle, les alternatives à l’automobile sont rares ou malaisées, comme l’ont rappelé à juste titre les réactions des travailleurs touchés par le nouveau plan communal de stationnement.

Des solutions existent cependant pour développer les liaisons de la commune avec le reste de la Région et au-delà, en vue de faciliter les déplacements dans et vers Uccle ou l’extérieur de la commune, à l’aide des transports en commun.

Ecolo Uccle propose ses solutions

Plus de trains demain dans les 5 gares uccloises plutôt que 3 stations de métro dans 25 ans !

À l’occasion de la Saint-Valentrain 2018, Ecolo Uccle réaffirme son plaidoyer pour deux solutions structurelles en matière de mobilité :

  • renforcer sans attendre la desserte de la commune par les trams et bus de la STIB plutôt que mise sur un hypothétique métro dont la construction serait un gouffre financier sans apporter de réelle solution au maillage de la commune : voici pourquoi une extension du métro vers Uccle constitue typiquement une fausse bonne idée (Carte blanche publiée dans Le Soir du 3/11/2016) ;
  • mettre en service le réseau express bruxellois (REB) qui vise à mettre à profit l’extraordinaire densité du réseau ferroviaire dans la Région (162 km de voies ferrées et 33 gares, dont les 5 haltes uccloises : Calevoet, Stalle, Moensberg, St-Job, Vivier d’Oie + Linkebeek) qui permet par exemple de relier Calevoet et Midi en 7 minutes ou le Vivier d’Oie au quartier du Luxembourg en 13 minutes.

Le partage, l’avenir de la mobilité

Utiliser les transports en commun, c’est l’occasion de partager au quotidien des rires et des sourires, une histoire ou… une place, en profitant de la sérénité de se laisser conduire. Nous croyons fermement au principe de partage comme solution d’avenir et condition d’une mobilité durable et ambitieuse.

Construire la mobilité du 21e siècle doit se fair autour de l’axe central que constituent les transports en commun :

  • en travaillant sur des offres tarifaires intégrées qui facilitent l’usage de différents modes de déplacement,
  • en utilisant l’énorme potentiel offert par les nouvelles technologies mobiles et par l’open data qui permettent de disposer d’informations en temps réel,
  • en favorisant tous les modes de déplacement partagés (voiture et vélos partagés notamment) qui vont réduire le nombre de véhicules nécessaires.

Ce défi, aussi exaltant que nécessaire, ne pourra voir le jour que grâce à tous ceux qui utilisent les transports en commun au quotidien. Plus que jamais, ECOLO s’engage clairement à leurs côtés pour réclamer des transports en commun plus fréquents, plus de places assises, des horaires respectés, des informations en temps réel, des tarifs accessibles à tous et des gares et des arrêts bien entretenus.